“residente nao habitual” (NHR) au Portugal

Le programme fiscal pour “residente não habitual ” (NHR) au Portugal est un système introduit par la législation fiscale portugaise en 2009, qui a été créé pour accroître la compétitivité internationale. Le système fiscal NHR s’est avéré très efficace pour inciter les personnes disposant d’un capital indépendant, les retraités et les professionnels qualifiés à se déclarer résidents fiscaux au Portugal, sans qu’aucune durée de séjour minimale ou maximale ne s’applique.

Trouvons l'investissement idéal pour vous au Portugal

Sur une période de 10 ans, il permet aux personnes qualifiées de bénéficier d’un statut fiscal spécial avec des exonérations fiscales et des impôts forfaitaires sur certains revenus et gains en capital. S’installer au Portugal est particulièrement intéressant pour tous les travailleurs indépendants, les employés et les entrepreneurs individuels. Si la demande est acceptée, le statut spécial est accordé pendant 10 ans. Les personnes ayant le statut de NHR portugais bénéficient d’un flat rate fiscal de 0% sur les revenus étrangers (revenus, intérêts, dividendes, revenus du capital ou de l’immobilier), d’un impôt sur la fortune de 0% et d’un impôt forfaitaire sur le revenu de 20% sur les revenus nationaux pour les professions à plus forte valeur ajoutée, tant qu’elles n’ont pas de lien avec le Portugal.

QUELS SONT LES AVANTAGES D’OBTENIR LE “residente não habitual ” (NHR) au Portugal ?

Le statut RNH vous permet de bénéficier d’un régime fiscal particulier en matière d’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRS) pendant 10 années consécutives sur les revenus obtenus dans le pays et à l’étranger.

Cependant, afin d’augmenter les avantages du régime, il est nécessaire de prendre en compte non seulement la législation fiscale portugaise mais aussi la législation fiscale du pays d’origine des revenus, ainsi que les conventions de double imposition (ou l’OCDE convention type) applicable aux revenus et gains de source étrangère.

  • Résidence dans un pays membre de la liste blanche de l’UE
  • Il n’y a pas d’exigence de séjour minimum au Portugal (mais il faut veiller à éviter la résidence fiscale réputée dans un autre pays).
  • Possibilité de bénéficier d’une exonération fiscale sur les types de revenus suivants de source non portugaise pendant 10 ans :
  • dividendes;
  • L’intérêt;
  • Revenus immobiliers;
  • Les plus-values de cession de biens immobiliers, les actions qui tirent plus de 50 % de leur valeur de biens immobiliers et les navires/avions exploités en trafic international;
  • Redevances et autres revenus du savoir-faire (à quelques exceptions près);
  • Bénéfices des entreprises et des travailleurs indépendants provenant d’emplois éligibles (mais vérifiez la convention de double imposition pertinente à cet égard).
  • Capacité de payer des impôts à un taux forfaitaire de 20 % pendant au moins 10 ans sur les revenus d’emploi, les frais, les bénéfices et les redevances de source portugaise, s’ils proviennent d’occupations admissibles.
  • Possibilité de payer un impôt forfaitaire de 10 % pendant au moins 10 ans sur les pensions et rémunérations assimilées perçues à l’étranger.
  • Possibilité de transmettre le patrimoine au conjoint, partenaire de vie et descendants ou ascendants directs sans payer de droits de succession ou de donation.

AVANTAGES : DROITS DE SUCCESSION

Outre l’inexistence au Portugal d’impôt sur la fortune, ou d’impôt sur les successions/cadeaux pour les parents proches, le régime RNH accorde essentiellement aux personnes physiques qualifiées la possibilité de devenir résidents fiscaux d’une juridiction sur liste blanche, évitant ou réduisant légalement l’impôt sur le revenu sur certaines catégories de revenus et plus-values non originaires du Portugal pendant une durée de 10 ans.

QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR OBTENIR LE STATUT DE “residente não habitual ” (NHR) au Portugal?

Pour obtenir le statut de résident non habituel (« RNH ») vous devrez:

1 Devenir résident fiscal du pays, sans jamais avoir bénéficié du régime RNH

2 Ne pas avoir été résident fiscal au Portugal au cours des cinq années précédentes

QUELLES SONT LES DÉMARCHES POUR OBTENIR LE STATUT RNH ?

1 Obtenir un numéro d’identification fiscale portugais et s’inscrire en tant que résident fiscal

2 Demander le statut de RNH jusqu’au 31 mars de l’année suivant la première année.

COMMENT LES REVENUS OBTENUS AU PORTUGAL SONT-ILS IMPOSÉS ?

Le statut de résident fiscal non habituel permettra à la personne percevant des revenus obtenus au Portugal de bénéficier de l’application d’un taux réduit d’impôt sur le revenu (IRP) de 20%.

Pour bénéficier de ce taux, ces revenus doivent provenir d’une des activités à haute valeur ajoutée à caractère scientifique, artistique ou technique qui, au 1er janvier 2020, sont les suivantes:

  • Directeurs généraux et directeurs généraux de sociétés ;
  • Directeurs des services commerciaux et administratifs ;
  • Directeurs de production et services spécialisés ;
  • Directeurs d’hôtels, restaurants, commerces et autres services ;
  • Médecins, dentistes et stomatologues ;
  • Professeurs d’université et de collège
  • Experts en sciences physiques, mathématiques, ingénierie, technologies de l’information et de la communication (TIC), entre autres
  • Auteurs, journalistes et linguistes ;
  • Artistes créateurs et artistes interprètes ;
  • Techniciens et professionnels des sciences et de l’ingénierie (niveau intermédiaire), et techniciens et professionnels des technologies de l’information et de la communication;
  • Agriculteurs orientés vers le marché et travailleurs qualifiés dans l’agriculture et la production animale, la foresterie, la pêche et la chasse.
  • Travailleurs qualifiés dans l’industrie, la construction et l’artisanat, y compris les travailleurs qualifiés dans le travail des métaux, le travail des métaux, la transformation des aliments, le travail du bois, la production de vêtements, l’artisanat, l’impression, la fabrication d’instruments de précision, la fabrication de bijoux, les artisans, les travailleurs électriques et électroniques
  • Opérateurs et assembleurs d’installations et de machines. Les travailleurs dans les professions ci-dessus doivent avoir au moins une qualification de niveau 4 selon le cadre européen des certifications ou le niveau 35 de la Classification internationale type de l’éducation, ou avoir cinq ans d’expérience professionnelle prouvée.

À la fin de la période de 10 ans, ils seront soumis et imposés selon les règles générales énoncées dans le Code des impôts sur le revenu des personnes physiques (IRS).

REVENU GAGNÉ À L’ÉTRANGER

Pour les revenus perçus à l’étranger, il faut distinguer:

  • Revenus professionnels et redevances
  • Revenu de retraite
  • Revenu passif.

Dans le cadre du régime RNH, les catégories suivantes de revenus et plus-values de source étrangère (sauf en cas de paradis fiscal sur liste noire qui n’a pas de convention de double imposition avec le Portugal), seront exonérées d’impôt sur le revenu au Portugal s’ils peuvent être imposés dans le pays d’origine, bien qu’ils ne soient souvent pas imposés entre les mains des non-résidents de ce dernier pays soit:

  • Dividendes, intérêts et revenus immobiliers
  • Plus-values de cession d’un bien immobilier
  • Redevances et revenus associés (mais notez qu’en vertu de certaines conventions, le pays source ne peut pas imposer ce revenu, auquel cas il sera imposé au Portugal)
  • Bénéfices tirés des professions admissibles;

Les plus-values provenant de la cession de biens meubles (autres que les actions dont plus de 50 % de leur valeur proviennent de biens immobiliers, ou les navires/avions exploités en trafic international) seront exonérées d’impôt si la convention de double imposition respective prévoit qu’elles sont imposables dans le pays source, mais ce n’est pas le cas avec le modèle de l’OCDE ou la plupart des conventions, des conseils fiscaux peuvent donc être nécessaires.

2.1 Revenus commerciaux et redevances

Les revenus du travail obtenus à l’étranger sont exonérés de l’IRS tant qu’ils sont effectivement imposés dans l’État de la source, conformément à la convention de double imposition entre le Portugal et cet État.

Alternativement, s’il n’y a pas de convention de double imposition, les revenus seront exonérés s’ils sont imposés dans l’État de la source et ne peuvent pas être considérés comme gagnés au Portugal, selon les règles établies dans le code IRS.

A leur tour, les revenus d’une activité indépendante fournissant des services à haute valeur ajoutée à caractère scientifique, artistique ou technique, et certaines redevances, seront exonérés d’impôt sur le revenu, sous réserve que l’une des conditions suivantes soit remplie:

  • Que les revenus sont imposables dans l’État de la source en vertu d’une convention de double imposition conclue entre le Portugal et cet État; ou
  • En l’absence d’une telle convention de double imposition, les revenus en question peuvent être imposés dans l’État de la source conformément au modèle de convention fiscale de l’OCDE sur le revenu et la fortune. Dans ce cas, les revenus ne doivent pas être considérés comme gagnés au Portugal et ne doivent pas provenir d’un pays, d’un territoire ou d’une région bénéficiant d’un régime fiscal privilégié nettement plus favorable qui figure sur la liste approuvée par la loi portugaise.

L’application de la méthode d’exonération de l’IRS aux types de revenus ci-dessus dépend donc de différentes conditions :

  • L’application de la méthode d’exonération de l’IRS aux revenus du travail de source étrangère ne dépend pas du fait qu’ils proviennent ou non d’une activité à forte valeur ajoutée. Cela dépend plutôt de la question de savoir si ces revenus sont effectivement imposés (par exemple, en appliquant un taux de retenue à la source) dans l’État de la source;
  • L’application de la méthode de l’exonération aux revenus du travail indépendant dépend du fait que les revenus proviennent de la prestation de services (excluant ainsi les revenus de toute activité commerciale, industrielle, agricole, forestière ou d’élevage) et d’une activité à forte valeur ajoutée. activité. Cependant, pour que la méthode d’exonération s’applique, il suffit que ces revenus puissent être imposés par l’État de la source, comme décrit ci-dessus. Il n’est pas nécessaire que le revenu soit effectivement imposé.

Lorsque les revenus d’un emploi, d’un travail indépendant ou de redevances ne remplissent pas les conditions décrites ci-dessus, ils seront imposés selon les règles générales de l’IRP. Cela signifie que les revenus seront soumis aux taux progressifs de l’IRP jusqu’à 48 % et, le cas échéant, le taux de solidarité supplémentaire mentionné ci-dessus s’ajoutera.

En somme, les conventions de double imposition (CDI) signées par le Portugal, ou avec le modèle de convention fiscale de l’OCDE, accordent la possibilité d’imposer la plupart des catégories de revenus au pays d’origine de ces revenus. Cependant, dans la pratique, afin d’attirer les investissements étrangers, de nombreux pays n’utilisent pas cette possibilité d’imposer les non-résidents.

Étant donné que la plupart de ces catégories ne seront pas imposées au Portugal, car elles peuvent être imposées à l’étranger, dans la pratique, la plupart des types de revenus de source étrangère seront taxés à zéro.

Prenons l’exemple de la convention de double imposition Royaume-Uni-Portugal, si vous résidez au Portugal mais recevez des dividendes du Royaume-Uni, le Royaume-Uni peut les imposer en vertu de l’article 10, bien qu’il ne le fasse pas si le bénéficiaire n’est pas un résident britannique.

D’un autre côté, le Portugal n’imposera pas non plus ces dividendes entre les mains d’un DTA, car le Royaume-Uni peut les imposer en vertu du DTA. Ainsi, le résident non habituel au Portugal peut recevoir des dividendes de sources britanniques totalement exonérés d’impôt.

2.2. Revenu de pension

Les contribuables qui deviennent résidents fiscaux au Portugal à compter du 1er avril 2020 et qui remplissent les conditions pour obtenir le statut RNH sont soumis à un taux d’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRP) de 10 % sur les revenus de pension gagnés à l’étranger.

Cependant, s’ils le préfèrent, ils peuvent choisir de regrouper leurs revenus et d’éliminer la double imposition internationale en appliquant la méthode du crédit d’impôt.

De plus, la méthode d’exonération s’applique aux contribuables qui ont obtenu le statut RNH avant le 1er avril 2020, et à ceux qui étaient considérés comme résidents fiscaux au Portugal à cette date (qui demandent le statut RNH dans les délais légaux). Cependant, ils ne peuvent utiliser cette méthode que si:

ils sont imposés dans l’État de la source conformément à une convention de double imposition entre le Portugal et cet État, ou lorsque, selon les critères du code IRS, les revenus ne sont pas considérés comme ayant été obtenus au Portugal.

Toutefois, les contribuables qui ont déjà bénéficié du régime RNH ou qui y ont adhéré avant le 1er avril 2020, peuvent choisir entre l’un ou l’autre:

les anciennes règles, selon lesquelles ils maintiennent l’exonération fiscale des pensions acquises à l’étranger lorsqu’elles remplissent les conditions fixées par la loi à cet effet,

ou

adhérer au nouveau régime en vertu duquel leurs pensions seront imposables au taux de 10 % tant que le régime sera applicable.

Le taux de 10 % susvisé, introduit par la loi de finances 2020, s’applique également, dans les conditions énoncées ci-dessus, aux revenus suivants:

  • Les revenus perçus en situation de préretraite, de préretraite ou de réserve, que vous travailliez ou non, et les éventuels avantages accordés, à quelque titre que ce soit, avant que vous ne remplissiez les conditions obligatoires de sécurité sociale pour accéder au statut de retraité. Alternativement, même si le contrat de travail n’est pas encore en vigueur, si le revenu est soumis à la condition qu’il soit payable jusqu’à ce que ces conditions soient remplies. Ce taux s’applique même si, dans l’un des cas prévus ci-dessus, les revenus appartiennent à des fonds de pension ou à d’autres entités qui remplacent le débiteur initial;
  • Les sommes dépensées, qu’elles soient obligatoires ou discrétionnaires, par l’employeur en assurance-vie et opérations, cotisations à des fonds de pension, à des fonds d’épargne-retraite, ou à tous régimes complémentaires de sécurité sociale, pour autant qu’elles constituent des droits acquis et individualisés de leurs bénéficiaires ; et ceux qui, bien que ne constituant pas des droits acquis et individualisés de leurs bénéficiaires, font l’objet de versements anticipés, de remboursement, ou de toute forme d’anticipation de leur disponibilité ; et les cotisations précitées, non imposables antérieurement, lorsqu’elles sont perçues en tant que capital, même si elles remplissent les conditions imposées par les régimes obligatoires de sécurité sociale applicables à la retraite, ou si la personne a déjà pris sa retraite.

Comme alternative à la méthode de l’exonération, le contribuable peut opter pour la méthode du crédit d’impôt et, dans ce cas, le contribuable sera assujetti à l’impôt au Portugal.

2.3 Revenu passif

Les revenus passifs sont les revenus du capital :

  • L’intérêt
  • Dividendes
  • Redevances (certains types)
  • Revenu de la propriété (immobilier)
  • Les gains en capital

En vertu des règles NHR, les revenus passifs gagnés à l’étranger sont exonérés d’impôt sur le revenu des personnes physiques, à condition que:

  • Ils peuvent être imposés dans l’État de la source en vertu d’une convention de double imposition conclue entre le Portugal et cet État ; ou
  • En l’absence d’une telle convention de double imposition, les revenus en question peuvent être imposés par l’État de la source conformément au modèle de convention fiscale de l’OCDE sur le revenu et la fortune.

Dans ce cas, les revenus ne doivent pas être considérés comme gagnés au Portugal et ne doivent pas provenir d’un pays, d’un territoire ou d’une région bénéficiant d’un régime fiscal privilégié nettement plus favorable qui figure sur la liste approuvée par la loi portugaise.

Pour encadrer correctement l’imposition des revenus passifs gagnés à l’étranger, il est important de garder à l’esprit que de nombreux titres de créance sont émis par des entités situées dans des pays, territoires et régions avec des régimes fiscaux privilégiés nettement plus favorables qui figurent sur la liste approuvée par la loi portugaise.

Lorsque cela se produit, les revenus passifs résultant de la détention, de la cession ou du rachat des titres de créance concernés ne bénéficient pas, en principe, de l’exonération d’impôt sur le revenu applicable sous le régime RNH.

De même, il existe des cas où, bien que les revenus obtenus à l’étranger aient la nature de revenus du capital, ils ne relèvent pas de la définition des “intérêts” ou des “dividendes”, tels que ces concepts sont définis dans les conventions de double imposition conclues par le Portugal, et interprétées conformément au Modèle de convention fiscale de l’OCDE sur le revenu et la fortune (en tenant compte des observations et réserves exprimées par le Portugal). Ces cas nécessitent une analyse au cas par cas.

Enfin, il est important de noter que les revenus bénéficiant de l’exonération font en principe l’objet d’une totalisation obligatoire aux fins de déterminer le taux à appliquer sur les revenus restants. Par ailleurs, comme alternative à la méthode de l’exonération, le contribuable peut opter pour la méthode du crédit d’impôt. Dans ce cas, le contribuable sera assujetti à l’impôt au Portugal au taux de 28%, étant crédité du plus faible des montants suivants:

  1. l’impôt payé dans le pays qui constitue la source du revenu, ou
  2. l’impôt qui aurait été payé si ces revenus avaient été gagnés au Portugal.

Planifiez une consultation gratuite avec l'un de nos experts dès maintenant !

How can we help you?

Send us a message

Comment pouvons-nous vous aider ?

Envoyez-nous un message

Ne manquez pas les offres ou les nouvelles!

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne manquez pas les dernières nouvelles et offres !